Bonsoir mes délicieuses divinités ! Ou devrais-je plutôt dire aspirants au divin ! En effet ne mettez pas le chariot d’Apollon avant les chevaux, vous n’êtes pas encore parvenu au panthéon des dieux.
C’est une course à l’obtention de votre place d’être divin à laquelle Dice Forge vous propose de prendre part. Dans un univers antique, flottant sur des plateformes entre la terre et l’Olympe, vous devrez prouver votre valeur lors de combats face à des créatures mythologiques en appelant les énergies du soleil et de la lune à votre aide grâce à vos deux dés ! Je reconnais qu’annoncé de cette manière, vous devez vous dire : « bon encore un jeu de dé aléatoire … ». Oui mais figurez vous que vous pouvez changer les faces de votre dé au cours de votre progression !
Ha je perçois chez vous un petit rictus entre incrédulité et satisfaction ! Je vous en dis plus immédiatement !
La Mécanique ?
Vous disposez donc d’un plateau de personnage (qui ne sera pas sans rappeler une déclinaison de celui de Season’s… ah ben tiens c’est un jeu édité par Libellud !) sur lequel vous comptabilisez votre or, votre énergie lunaire et solaire, ainsi que votre honneur qui fera office de score en fin de partie. Au début de chaque manche tous les joueurs en appellent aux faveurs des dieux en lançant leur deux dés et récoltent ressources obtenues. Vous commencez à comprendre l’intérêt de pouvoir customiser vos dés ?
Avec vos précieuses pépites d’or, vous pourrez donc acheter des faces de plus en plus puissantes, donc gagner de plus en plus de ressources afin d’acheter encore plus de faces puissantes et affronter des monstres plus terribles.
Avec les énergies solaires ou lunaires, vous pourrez vous rendre sur des îles flottantes où affronter un monstre qui vous offrira un pouvoir permanent ou ponctuel, des points de victoire ou encore des faces de dé. L’interaction entre les joueurs, si elle prend du temps à se mettre en place, fini par devenir omniprésente lorsque vous commencez à interagir avec les dés de vos adversaires.
Au bout de 9 à 10 tours, le joueur avec le plus haut score gagne sa place au Panthéon !
Une grosse partie stratégique de ce jeu consiste à bien choisir sur quels dés inclure telle ou telle face afin d’optimiser, statistiquement bien sûr, ses chances d’obtenir les résultats que l’on souhaite.
Le Matériel ?
Une fois de plus, Libellud appose sa patte et sa connaissance sur le matériel. Le plateau est fonctionnel avec des encoches tout le long de ses bords afin d’y enchasser les cartes de rencontres. Cependant, le fait qu’il soit autant troué laisse un peu à désirer au niveau de la robustesse, il semble assez fragile bien qu’il ne m’ait pas encore montré, pour l’instant, de signe de déchirure. Les cartes sont fines et de bonne qualité.
Les plateaux de joueurs sont également perforés afin d’y placer vos « kubenbois » et comptabiliser vos ressources.
Les dés, quant à eux, ont été conçus avec brio car les faces sont suffisamment faciles à extraire et inclure une fois que l’on possède la bonne technique. Ils ont demandé un certains temps de recherche à concevoir, avec une première approche auprès du fabriquant LEGO afin d’envisager un partenariat qui n’a pu aboutir pour des raisons, semble-t-il, logistiques. J’ai peur qu’à long terme, les collants sur les faces ne finissent par s’user, mais seul l’avenir nous le dira.
On notera également le fait que l’éditeur a inclus 2 sets de créatures lunaires et solaires différents, afin que l’on puisse varier les plaisirs de chaques parties en changeant certains monstres trop avantageux ou d’autres moins utiles.
DICE-FORGE_éclaté_gauche.png
DICE-FORGE-_dices-02
Les Illustrations ?
Là encore, Libellud sait s’entourer d’artistes à forte personnalités ! C’est ici Biboun qui a donné vie par ses superbes illustrations au jeu. L’ambiance antique est bien retranscrite avec un côté « cartoonesque » familial et agréable ! Le jeu est très clair et coloré, l’ambiance omniprésente de ces îles qui flottent, reliées par des chaînes au point central. Un petit reproche cependant, le plateau est trop fouilli au niveau de l’illustration, trop de décors qui bloquent un peu la première lecture des positions que les joueurs peuvent occuper, mais ce sentiment disparaît après quelques parties.
 

La Rejouabilité ?
Dice Forge fait partie de ces jeux rapides et répétables à l’infini dont on ne se lasse pas. Bien qu’une stratégie dominante semble se détacher après quelques parties, le hasard de vos résultats de dés donnera ce petit piquant aléatoire qui transforme chaque nouvelle expérience de jeu. A mon avis, il est préférable d’y jouer à partir de 3 joueurs afin de pimenter les interactions, car à deux on se retrouve souvent dans une course aux points selon la chance que l’on a eu sur ses lancer, sans vraiment se préoccuper d’embêter son adversaire.
Ce jeu permet donc d’y revenir fréquemment, sans lassitude, et offre à chaque nouvelle partie une possibilité de nouveaux choix stratégiques.
 
En Conclusion ?
 

Dice Forge a été une délicieuse surprise dont je ne me lasse toujours pas aujourd’hui. Libellud signe une fois de plus un coup de maître en s’appliquant sur le contenu de sa boîte, tant au niveau des superbes illustrations que de son matériel. L’innovation  apportée à cet élément aussi basique que le Dé est un plaisir pour les méninges et l’amusement.
Bien qu’il soit tout à fait agréable à 2 joueurs, c’est au delà qu’il prend plus d’intérêt.
C’est donc un jeu léger, de chance et de stratégie calculatoire qui se joue très bien en famille mais qui n’étanche pas les attentes des passionnés de gros jeux de gestions et de réflexion. Cependant il reste l’un des meilleurs jeux qu’il m’ait été donné d’essayer à ce jour, aussi je vais clore cet article et ressortir la boîte pour une petite partie !
Logo_V4(pour png)_Plan de travail 1


Philibert

Achetez ce jeu sur www.philibertnet.com