Délicieux Amis bonjour ! Comme l’étude de la table d’émeraude le laisse entendre, tout ce qui est en haut est comme ce qui est en bas ! Il en va de même avec la nouvelle aventure localisée en France par Lucky Duck Games : Above and Below. Ce jeu imaginé par Ryan Laukat a été publié par Red Raven Games en 2015.

Après avoir vu votre village ravagé par des hordes barbares, vous et vos proches avez fui vers l’inconnu en recherche d’un nouveau foyer plus sûr ! Après une longue errance, vous trouvez l’endroit idéal, près duquel se trouve une grotte insondable où vous attendent moult surprises et périls.

Il s’agit d’une expérience narrative où se mêlent placement d’ouvrier, gestion de camp et de ressources. En effet c’est une description de mécaniques peu commune, du moins ensemble !

Cette originalité sera-t-elle suffisamment bien équilibrée pour faire monter la sauce ? Je vous propose de le découvrir au fil de ces quelques lignes !

La Mécanique :

Vous démarrez l’aventure par une gestion de village où vos habitants emploient leurs compétences en vue de son amélioration. Les bâtisseurs agrandissent votre foyer grâce à de nouveaux édifices aux productions et bonus variés tandis que les scribes recrutent des vagabonds pour se rendre utile au village. L’argent est l’unique ressource nécessaire à l’acquisition des uns comme des autres.

Le plateau joueur individuel avec le marché, le résumé des actions et les différents espaces de repos

Tout villageois peut également être employé à explorer les grottes voisines. Chacun possède une capacité d’exploration définie par un résultat de dés octroyant plus ou moins de lanternes (points d’explorations). Lorsque vous partez en expédition l’un des joueurs lit le paragraphe vers lequel votre jet de dé vous a conduit, dressant une scène de rencontre avec une créature étrange, un potentiel allié, un danger ou une investigation.

Les villageois maîtrisent un métier (bâtisseur / scribe) et possèdent des capacités d’exploration d’ifférentes

Vous sont alors exposées les options de cette aventure : choix A qui requiert X lanternes, choix B qui nécessite Y lanternes. Après avoir lancés les dés de vos explorateurs vous additionnez le nombre de lanterne : soit vous réussissez et découvrez vos gains, soit vous perdez et remontez à la surface.

Tout villageois utilisé est fatigué, aussi doit il se reposer dans un lit afin d’être à nouveau disponible au tour suivant. S’il est épuisé il doit passer 2 tours à se reposer à moins d’avoir un remède. Attention cela dit, chaque villageois nécessite son propre lit afin de se régénérer, il est donc impossible de partager sa couche avec un voisin (ou une voisine !). Après tout on dort pour se reposer, par pour … s’amuser !

La méthode pour marquer des points est originale. Liée à un système de revenu évolutif, votre score calculé en fin de partie dépend du nombre de ressources mis dans votre marché. Lorsque vous placez une ressource dans un des emplacements prévus à cet effet, vous êtes engagé à faire monter cette pile en y ajoutant toute ressources identique. Si vous ajoutez une nouvelle ressource elle occupe l’emplacement suivant qui rapporte plus de revenus et de points, ainsi de suite.

Il est donc très important de définir rapidement quelle ressource vous pensez pouvoir acquérir en grande quantité et si vous pourrez patienter pour les placer dans un emplacement de plus grande valeur.

Les bâtiments spéciaux offrent des bonus en fin de partie contrairement aux bâtiments clés qui donnent de précieux avantages aux premiers tours

A première vue, la construction des bâtiments de production semble suffisante pour créer son village et mener sa partie, mais gardez à l’esprit que la surface et les profondeurs ne produisent que 4 ressources différentes chacune, rendant indispensable l’exploration si vous souhaitez offrir une envolée à votre score.

L’exploration des grottes (à droite) oriente vers un paragraphe aléatoire. Vous devrez y faire progresser votre réputation pour bénéficier d’un bonus au score !

Après 7 tours de jeu le décompte des points de chacun, entre le marché et les combinaisons offertes par les bâtiments spéciaux, désigne le vainqueur.

Semblant complexe de prime abord, j’ai été séduit par la simplicité mécanique après le premier tour de jeu. Il est facile de réaliser une action, mais faire un choix devient assez complexe lorsque l’on réalise que l’on ne dispose initialement que de 3 villageois (et donc 3 actions), d’assez peu d’argent et tant de possibilités !

La seconde agréable surprise de l’aventure ludique a été la découverte et l’utilisation du livre d’expédition. En effet ce dernier dispose de plus de 200 événements à lire, chacun bien rédigé, immersif et original. Savez-vous ce qui est le mieux ? Chaque histoire tient en quelques lignes, oubliez donc les lectures interminables des scénarii de gros jeux narratifs. Ici en 2 ou 3 paragraphes vous êtes plongé dans la scène et face à un choix, ce qui marche à 100% pour moi ! Bien que j’aime les longueurs narratives, j’ai été sincèrement satisfait d’avoir du concis et de l’efficace !

L’alternance phase de village / phase d’exploration dépend exclusivement de votre volonté, bien qu’elle soit quand même suffisamment intéressante pour s’avérer indispensable. Elle n’est pas lourde et ne casse pas le rythme du jeu (à 2 joueurs du moins) puisque celui qui ne joue pas lit l’histoire à celui qui explore.

Les bâtiments spéciaux m’évoquent la même optimisation de combinaisons que j’avais ressenti dans les jeux de la gamme « Valeria », ce qui encourage à se remuer un peu les méninges afin d’établir une stratégie gagnante ne reposant pas uniquement sur la vente de ressources.

Le Matériel et les Illustrations :

La boîte offre de nombreux pions et plateaux aux revêtement fort agréable au toucher, ainsi qu’un grand livre à spirale pour la lecture des aventures. Déjà : merci pour les spirales ! C’est peut-être moins joli qu’une reliure, mais c’est tellement plus pratique lorsqu’il faut naviguer d’une page à l’autre au cours d’une partie !

Sur le point de la DA et du choix graphique, j’ai été, là encore, vraiment séduit ! Les illustrations sont de couleurs vives à la surface, bien contrastées avec l’obscurité des avant-postes et lieux souterrains. Un petit bémol qu’a signalé Meeplette : « pourquoi tous les personnages font-ils tous la gueule sur les pions ? » Bien … parce que leur village a récemment été détruit mon petit pion d’amour ! Mais le Lore n’excusant pas tout, je reconnais qu’un poil plus d’enthousiasme n’aurait pas fait de mal sur le visage de nos villageois dont chaque illustration est unique !

Ce n’est qu’un petit confort esthétique, mais je trouve l’idée géniale car elle renforce bel et bien le concept d’un village avec ses propres habitants et leur s personnalités.

En Conclusion :

Vous me connaissez, délicieux Amis, je suis féru de jeux immersifs narratifs ! Je frissonne dans une aventure de Time Stories, je cogite dans une enquête de Sherlock Holmes Detective Conseil, et j’exulte face à un texte à choix multiples dans Tainted Grail. Aussi un jeu comme Above and Below peut s’avérer bien fade pour l’enthousiaste lecteur ludique que je suis… QUE NENNI !

J’irai même plus loin en disant que ce jeu est une parfaite démonstration de l’équilibre entre un jeu mécanique (ouvrier / ressource) et immersif (jeu de rôle / narratif). Ni trop, ni trop peu, il dose suffisamment et savamment les ingrédients qui font qu’un jeu de plateau reste un jeu de plateau, mais devient ici un peu plus qu’un jeu de plateau.

Sans renier le plaisir que j’ai à beaucoup lire dans un jeu d’aventure à rédaction fournie, j’ai enfin compris qu’on pouvait écrire peu et bien en rendant stimulants quelques mots bien choisis dans un jeu fluide et rapide. Voilà une excellente source d’inspiration pour mon style rédactionnel qui, peut-être, se verra tronqué et plus concis à l’avenir ?

Sans plus de plaisanterie je vous encourage très vivement à tenter l’expérience offerte par Above and Below, localisé en France par les Canards Chanceux. Je peux vous garantir que je garde un œil plus qu’intéressé sur le jeu Near and Far, du même auteur, qui semble être une suite explorant d’autres voies de jeu et de narration !

Retrouvez ce jeu sur Philibert.