Délicieux aventuriers bonjour et bienvenue! Merci d’avoir répondu à l’appel de l’aventure.

Si vous vous souvenez, il y a plusieurs mois je vous proposais une présentation du jeu Roll Player, localisé en français par mes délicieux amis d’Intrafin.

Ce jeu de création de fiche de personnage de jeu de rôle à base de dés pour les attributs, de cartes compétences, traits et équipements m’avait bien séduit malgré être resté sur ma faim par un manque de « continuité / de finalité » une fois la fiche finie.

Ils reviennent aujourd’hui avec l’apport d’une nouvelle extension : Monsters and Minions.

Un grand merci donc à Intrafin de m’avoir fait parvenir un exemplaire de cette nouvelle boîte afin de l’essayer, vous la présenter, et tenter de rassasier mon appétit pour ce jeu !

Les Ajouts :

La principale nouveauté apportée par cet opus est le combat. En effet désormais, chaque partie a pour but l’éradication d’un gros monstre tantôt poilu, tantôt baveux. Mais qui dit boss dit larbins, aussi pour l’atteindre dans les meilleures conditions, il vous faut d’abord affronter des sbires de plus petits calibres.

Le Némésis, ses malus et des sbires !

En récompense de ces affrontements, vous gagnez des points d’expérience,des points d’honneur ou de blessures, et des indices de Lieu, d’Obstacle et d’Attaque concernant le Némésis de votre partie.

Les points d’expérience permettent différents effets dont celui d’ajouter un dé de combat lors d’une escarmouche, ou la réalisation d’un effet de plateau SANS même y avoir mis de dé !

L’expérience, une ressource à utiliser judicieusement

L’honneur ou les blessures réduisent votre résultat aux dés lors de votre assaut final.

Entrons dans le vif du sujet désormais : comment se déroule un combat ?

Lors de la phase de marché, vous pouvez au lieu d’acheter ou de vendre un objet, partir en excursion afin d’affronter un vilain. Celui que vous rencontrez possède une faiblesse particulière que vous pouvez exploiter à votre avantage afin de lancer plusieurs dés de combat contre lui. Par exemple le joueur gagne un dé de combat par dés rouges qu’il possède sur sa fiche.

Vos gains dépendent de votre réussite au lancer de dés de combat

Lisez alors les malus ou récompenses obtenus suivant votre résultat. Chaque monstre propose différents gains, dont des jetons L,O,A.

Ces derniers orientent votre stratégie pour aborder le combat final en vous expliquant de quelle manière obtenir des avantages contre le Boss.

Le joueur connaît désormais tous les avantages à préparer pour le combat final !

Outre cette mécanique ainsi qu’une nouvelle configuration du marché, un nouveau type de carte fait son apparition avec les Parchemins. Il s’agit d’objets magiques à acquérir lors de vos achats, mais ces derniers vous apportent de puissants bonus applicables une seule fois dès leur obtention.

Une quantité considérable de nouveau peuple est mis à disposition afin de satisfaire votre renouveau de personnage, ainsi que des alignements, des antécédents et des classes.

Cette orque élémentaliste a tiré avantage de deux dés boost à 8 de valeur !

Enfin un nouveau type de dé vient renforcer le sac : les dés Bonus ! Ils sont transparents mais loin d’être vains. En effet ces dés ont des valeurs de 3 à 8 ! Soit de quoi bien booster vos caractéristiques si jamais vous êtes à la traîne pour atteindre un objectif de classe.

En Conclusion :

Avec cette extension, je me suis senti transporté un pas en avant vers la réponse à mes attentes ! Enfin ne créons nous plus un personnage le temps d’une partie pour le simple plaisir d’en créer un. Prévoir son opposition à un gigantesque monstre favorise l’attachement à notre héros, bien qu’il ne puisse pas mourir au cours de la partie, mais simplement gagner moins de points que les autres joueurs.

J’ai également adoré la notion de points d’expérience qui permet de palier à la frustration d’une ligne de son plateau personnage remplie dont on ne peut plus utiliser le bonus alors qu’il nous permettrait d’optimiser notre score ! Elle s’acquière de manière assez équilibrée et se révèle suffisamment importante pour qu’on cours après lorsque l’on vient d’en dépenser. C’est une monnaie qui peut autant nous aider tant durant la création qu’à la rencontre du boss, aussi faudra-t-il judicieusement évaluer son usage.

Il ne fait aucun doute que sacrifier une phase d’achat au marché au profit d’une chasse de monstre entraîne son nouveau lot de frustration, quand votre stratégie vous demande d’aller terrasser une bête ce tour ci alors que votre objet « Best In Slot » vient de sortir !

Quoi qu’il en soit, Monstres et Sbires s’avère être une excellente extension à ce jeu qui manquait selon moi d’un peu de sel. Une autre boîte apportant l’aide de familier est sortie en VO, mais là ou je pense que Roll Player va concrètement s’envoler et s’optimiser, ça sera lors de la sortie du jeu de rôle Roll Players adventures, dans lequel vous pourrez incarner le personnage que vous aurez crée au préalable lors de votre partie de Roll Player, qu’il soit un riche antiquaire couard, ou un faible ranger courageux !

La série Roll Player semble avoir de très beaux jours devant elle et je suis impatient d’explorer plus avant ce qu’elle nous réserve !!!

Retrouvez ce jeu sur Philibert.