Bonjour délicieux héros de l’Ordre !

Vous et vos compagnons avez répondu à l’appel pour accomplir le destin auquel vous vous préparez depuis si longtemps : purger les infâmes ersatz de l’au delà en les revoyant d’où ils viennent.

Vous arrivez au tombeau du Roi dont la dépouille semble avoir cédé aux forces impies. Plusieurs couloirs s’offrent à vous, certains truffés de pièges, d’autres de monstres et pourquoi pas de trésors !

L’Ordre de Veiel est un jeu imaginé et édité par nos délicieux amis : les Frères Rousseau de Paria édition. Cette jeune maison d’édition française a déjà fait parler d’elle de par la qualité du produit du chapitre 1 de leur jeu passé par une campagne Kickstarter. 

Ils reviennent aujourd’hui avec le second chapitre apportant son lot de nouveautés…. mais ça je vous en parlerai dans un autre article !

Un grand merci à Paria Edition qui m’a donné l’opportunité de jouer à leur jeu afin de vous en faire une présentation.

La Mécanique :

S’inspirant de célèbres jeux vidéos de type Dungeon Crawling et Hack & Slash, l’expérience d’ODV se résume comme suit :

_ explorez une pièce d’un couloir pour y affronter un ou plusieurs monstres

_si vous survivez, gagnez des cristaux (expérience / monnaie) et des équipements

_continuez ou rentrez au campement afin de vous régénérer et mieux vous préparer

Les combats se déroule sur des jets de D20, en opposant votre résultat d’attaque et votre score d’attribut  à ceux de défense du monstre. La plus haute valeur l’emporte, infligeant des dégâts à la cible.

Les monstres s’affrontent avec des dés et vous récompensent de précieux cristaux !

Sur ce système basique viennent se greffer des compétences variées selon les monstres rencontrés afin de vous mettre des bâtons dans les roues, mais aussi pour les héros qui peuvent les débloquer au niveau 3 et 5.

Parlons du plateau de personnage : parmi la foule de héros disponibles à l’aventure, chacun possède des valeurs d’attributs tels que la Force, l’Agilité, L’intelligence, etc … qui orientent grandement l’utilisation que vous ferez de ce personnage. Par exemple un mage utilisera plus favorablement des armes magiques et arcaniques pour se battre, nécessitant de faire un jet de dé à additionner à l’intelligence. Chaque montée en niveau permet d’augmenter un attribut, ainsi que certains objets.

le plateau d’un personnage déjà bien équipé !

L’inventaire de votre Avatar est composé de 2 objets / reliques, ainsi que de 3 emplacements d’équipements : 1 / 2 armes à une main plus ou moins un bouclier, ou une arme à 2 main uniquement.

Pour monter en niveau vous devez dépenser des cristaux obtenus lors de vos victoires contre les monstres. Ils peuvent également être dépensés pour ouvrir des coffres au cours de l’aventure, chez le forgeron du camp afin d’étoffer votre équipement, ou chez l’alchimiste.

Les « loots » (les objets pillés sur les monstres) sont aléatoires, aussi pouvez vous trouver une splendide épée vorpale au premier rat tué, mais vous ne pourrez l’équiper avant d’avoir atteint les pré-requis. 

Le plateau est gigantesque mais est bien sectorisé !

à l’issue de 3 allers retours dans le donjon, vous partez pour un ultime voyage qui conduira vos pas vers la chambre du boss final de votre aventure, choisi initialement. Vous n’y trouverez que deux choses : une cuisante défaite ou une victoire rayonnante.

J’ai été immédiatement séduit lors de ma prise en main du jeu ! En effet le concept de ramasser de l’équipement suite à chaque combat surmonté avec une montée d’adrénaline lors de la révélation des cartes est jouissif ! La montée en puissance de votre avatar est réelle et perceptible, rendant la poursuite de l’exploration exaltante.

L’Ordre de Veiel possède également une force : il est prévu pour tous types de joueurs. Initialement, il est fait pour opposer un Maître du Donjon (MDD) incarnant le boss et les monstres, perturbant grâce à des événements néfastes la progression des héros (jusqu’à 7 joueurs au total). Cependant il est tout à fait possible de jouer en coopération contre l’IA du jeu dont la difficulté peut être modulée à souhait.

Il est donc très facile de rendre le jeu plus ou moins demandeur selon le temps à y consacrer ou l’envie du moment, la population à qui on le présente…

Le Matériel et les Illustrations :

Pour un premier jeu, on peut dire que les 2 frangins ont fait fort en vous apportant par le biais d’une lourde boîte joliment illustrée un matériel digne de grandes productions.

En effet, pas moins de 13 fiches héros A4 cartonnées et illustrées vous sont proposées pour vos aventures, ainsi que 4 fiches de même type pour varier les rencontres des Boss.

Les Fiches des personnages sont imposantes et facilement prises en main !

Robustes, pratiques et élégantes, elles sont bien pensées. 

La quantité d’objets et d’équipement à ramasser est riche et variée, ce qui offre de nombreux construction de personnage. Le panel des monstres de base est correct bien qu’une certaine redondance surviennent après quelques parties lors des rencontres.

Cependant des socles ont été intégrés afin de faire tenir les cartes droite lors de la partie, ce qui apporte un peu plus de lisibilité sur la position des monstres lors d’une confrontation.

Le plateau de jeu est énorme, prévoyez pas mal de place sur votre table pour jouer dans les meilleurs conditions ! 

Les dé 20 et 6 sont simples et neutres, j’aurai apprécié une personnalisation dessus.

Sachez que des Sleeves personnalisées sont disponible sur la boutique de leur site afin de protéger le jeu. 

Les illustrations des Boss sont effrayantes mais magnifiques !

Enfin le soin apporté aux illustrations est véritablement marqué ! Les personnages possèdent tous leur propre personnalité dans un style héroic-fantasy déjà vu et revu mais qui fait toujours son effet !  Un grand bravo aux illustrateurs : Shredderdima et Coline Chausse pour leur sombre inspiration délicieusement rendue !

En Conclusion :

L’Ordre de Veiel s’avère être un excellent jeu asymétrique de Dungeon Crawling. Bien que nouvelle sur la scène ludique, Paria édition a offert à ses supporters un jeu de qualité, simple mais bien ficelé, prenant avec son goût de « reviens-y » sacrément prononcé !

jusqu’à présent pour ce type de jeu j’avais tendance à trouver une sorte de satisfaction sur de plus petites boîtes aux mécaniques pas nécessairement plus compliquées; où le matériel simple et un certain défaut d’intérêt à la re-jouabilité l’entraînait fatalement dans le fond de la ludothèque.  Avec l’Ordre de Veiel cela ne risque pas d’arriver. Déjà son imposante boîte se rappelle à vous sans cesse, mais surtout le jeu va être enrichi par l’arrivée du chapitre 2 (actuellement en campagne sur kickstarter), apportant une dimension d’exploration et de narration renouvelant le jeu, tout en apportant du contenu à intégrer au premier chapitre pour revivre d’inédites descentes ludiques dans les tréfonds du tombeau du roi.

Félicitations Messieurs Dames de chez Paria Edition ! 

J’espère que mon article attisera votre curiosité pour ce jeu qui mérite amplement le succès qu’il a déjà su récolter, et plus encore !

Retrouvez les jeux Paria sur leur site !