Délicieux amis extra-terrestres, ambassadeurs terriens, réunissons nous pour notre 37ème sommet de la paix intergalactique ! Le conseil galactique maintient la paix dans l’univers connu depuis si longtemps … Je suis intimement convaincu que les quelques discordes parmi certains peuples ici présents trouveront une issue favorable …

Voilà qui reste à prouver !

Éclipse : Second Dawn for the Galaxy est une modernisation de son ancêtre (publié chez Ystari) qui a été portée par un projet kickstarter en VO … et qui grâce aux délicieux amis de Matagot sera localisé dans la langue de Molière au cours d’une campagne participative qui débutera le 3 novembre ! Je les remercie de m’avoir fait parvenir un exemplaire en VO afin de vous le présenter !

J’ai eu l’occasion de m’y essayer il y a une dizaine d’année et malgré ce temps, Éclipse a laissé une trace indélébile dans mon expérience de joueur ! Le but de cet article (non sponsorisé) ne s’arrêtera pas au fait de vous présenter le jeu, je vais m’employer à vous faire comprendre pourquoi je le considère comme le meilleur 4X qui soit.

La Mécanique :

Il était au commencement 6 peuples Alien et un peuple humain divisé en 6 factions. Ils souhaitaient étendre leur influence à travers les systèmes de la galaxie en colonisant des planètes aux riches capacités de production !

Il s’agit principalement de ressources minérales employées dans la construction de leurs vaisseaux, de ressources scientifiques nécessaires à la recherche et à l’amélioration de leur flotte, ou encore d’or, indispensable au maintien de la cohésion de chaque nation.

Partant de leurs propres systèmes, ils allaient explorer le vaste univers grâce à des trous de ver leur permettant de parcourir de longues distances en un instant record. Déplaçant leurs vaisseaux aux apparences propres à chaque culture extra-terrestre, les peuples évitaient généralement d’entrer en conflit direct avec les uns avec les autres, excepté lorsqu’ils souhaitaient en démordre pour s’accaparer les richesses de leurs voisins.

Il leur arrivait parfois de tomber sur des systèmes renfermant de rares découvertes, comme de grands périls. Un peuple dénommé les Anciens possède une redoutable flotte toujours active dans certaines parties de la galaxie. Les rencontrer signe un combat inéluctable pour s’approprier les connaissances de la région.

Ces civilisations recherchèrent de nombreuses technologies afin de créer une armada toujours plus puissante. Il créèrent également des structures dépassant l’entendement, comme des orbitales, des sortes de planètes artificielles produisant des richesses ou dévouée à la recherche, des bases stellaires – redoutables outils de défense – ou des Monolithes prodiguant une gloire démesurée à leurs détenteurs.

Grâce à la science et aux recherches technologiques, l’avenir est devenu plus propice au joueur rouge !

L’exploration exaltant fréquemment les désirs de conquête, ces peuples pouvaient construire des vaisseaux de toutes tailles, armés de canons ou de terribles missiles.

Chacun son tour, chaque peuple réalise une action en prenant soin de garder à l’œil le coût de maintenance à payer en fin de round. Le négliger est une erreur fatale qui a entraîné la perte et la ruine de nombreuses civilisations. Chaque action demande d’utiliser une once de son influence. Plus vous l’exploitez, plus il vous faut payer cher en or afin de maintenir la cohésion de votre nation et ne pas perdre la partie. N’oubliez pas que coloniser des planètes requiert en premier lieu d’influencer le système dont elles sont issues, ce qui vous demande d’investir encore plus de ces précieux jetons. Plus votre territoire est étendu, moins vous aurez d’actions disponibles par tour. Inversement moins vous avez étendu votre influence, moins vous gagnerez de revenus pour développer votre civilisation.

Les actions demandent d’investir de l’influence. Plus vous en jouez, plus vous devrez payer cher en frais de maintenance de votre civilisation !

Lorsque les conflits deviennent inévitables, les vaisseaux de guerre, selon leur initiative, lancent leurs missiles dévastateurs dans l’espoir de mettre fin le plus vite possible à la rencontre. Si cela n’est pas suffisant pour éradiquer la menace, c’est un combat à coup de canons laser, à ion ou à photon qui s’ensuit.

Les affrontements se résolvent avec des dés plus ou moins puissants (jaunes, oranges, rouges). Il suffit d’une touche pour détruire un vaisseau, aussi beaucoup ont recours à des blindages leur octroyant un minimum de survie ainsi qu’une chance de riposte. Pour atteindre une cible, il faut obtenir le résultat du « toucher », mais grâce à des ordinateurs de bord perfectionnés, un moins bon résultat peut entraîner un succès ! En réponse, des boucliers énergétiques peuvent contrer la précision redoutable de ces ordinateurs.

Un combat se déroule par ordre d’initiative des vaisseaux, selon leurs armements. 1 réussite suffit à détruire n’importe quel vaisseau ne disposant d’aucun blindage.

Il arrive parfois que les différentes civilisations voient un intérêt plus grand à nouer des liens diplomatiques plutôt qu’à s’entretuer ! C’est une manne qui permet à chacun d’envoyer un ambassadeur dans le camps du nouvel allié, augmentant le prestige des deux parties mais aussi leur production.

Participer à une rencontre offre à tous une gloire certaine grâce à un jeton de victoire (d’une valeur de 1 à 4), mais détruire des vaisseaux ennemis en apporte d’avantage. La victoire et le prestige s’obtiennent également en influençant des systèmes ou en développant ses branches de recherches scientifique ! Celui qui après 8 tours de jeu en aura le plus sera désigné grand vainqueur galactique !

Outre de nombreux points de règles qui ne sont pas nécessaires à la compréhension de l’essence d’Éclipse, vous êtes désormais prêts à y jouer !

C’est là l’un des principaux atouts qui m’enivre avec ce 4X spatial ! Le jeu est très simple à prendre en main une fois expliqué, bien qu’il soit truffé de petits éléments de règles très ponctuels et circonstanciels. Vous avez une action par tour, chacun joue à tour de rôle, ce qui offre suffisamment de temps pour analyser l’évolution de la partie et réagir en conséquence !

Les possibilités de recherche ainsi que les améliorations sont suffisamment nombreuses pour que deux parties ne se déroulent pas selon la même stratégie ! Là encore, le concept d’amélioration des vaisseaux est un des points forts qui m’a marqué ! Lorsque l’on construit sa flotte en jouant à Éclipse, c’est un peu comme si l’on jouait aux LEGO !

Les schémas de vos vaisseaux évoluent avec vos améliorations !
Ici, un intercepteur plutôt bien équipé pour le combat !

Il y a un équilibre à trouver entre une source d’énergie suffisante pour alimenter des armes puissantes mais demandeuses, une capacité à se déplacer loin rapidement, et un blindage pour survivre aux assauts adverses. Chaque engin possédant un « schéma » aux espaces limités, des choix seront obligatoires mais aucun ne sera imposé ! Si vous voulez jouer avec une flottille de vaisseaux kamikaze qui se retrouvent sans défense après avoir envoyé leur unique salve de redoutables missiles, vous pouvez ! Si vous souhaitez toucher plus facilement votre cible ou mieux vous défendre vous le pouvez! Ce système s’apparente au jeu vidéo « Faster Than Light ».

Le jeu est pensé pour aider à l’apprentissage des règles avec les 6 peuples humains symétriques, n’alourdissant pas la mécaniques de bonus particuliers, mais comblera également les joueurs experts à la recherche d’asymétrie marquée par les pouvoirs particuliers de chaque peuple Alien.

Les Plantas ont une capacité à coloniser rapidement l’univers mais seront ils suffisamment nombreux pour résister aux assauts des rustres soldats de l’Hégémonie d’Orion ?

Une large méthode de gains de points permet à chacun de trouver son équilibre stratégique entre combat martial, colonisation de masse ou exploration de nouveaux systèmes à influencer. Cette dernière procure un petit frisson à chaque retournement de tuile : vais-je tomber sur des Anciens ? Vais-je ouvrir un trou de ver au système de mon adversaire ? Aurais-je accès aux ressources que je recherche désespérément ? Une surprise vous attend par ailleurs au centre de la galaxie, mais je ne vous en dit pas plus pour l’instant, une photo sera suffisamment claire!

Une petite figurine sympathique pour défendre le Centre de la Galaxie !

Le Matériel:

Éclipse premier du nom était déjà un beau jeu, mais cette seconde version est une perle ! Portée sur Kickstarter par une équipe de passionnés, tout a été pensé pour la facilité de prise en main et le confort des joueurs !

Servant de rangement et de plateau de ressources, les éléments Gametrayz sont pratiques !

De nombreux inserts de la marque Gametrayz ont été intelligemment conçus afin de servir de plateau de ressources aux joueurs tout en assurant le stockage de leurs composants, tandis que d’autres contiennent idéalement l’astronomique quantité de tuiles Recherche ou Amélioration.

Des plateaux de rangement pour les éléments « neutres » comme les vaisseaux anciens, les orbitales et les monolithes voient leur couvercle utilisé comme un support à certains éléments de jeu.

Les gigantesques fiches de peuple, recto-verso, auraient pu gagner à être en double / triple punch, mais à quel prix !

Le matériel est globalement riche ! Qu’il s’agisse des tuiles d’exploration aux illustrations retravaillées, du verni sélectif des trous de ver du plus bel effet, ou encore des vaisseaux possédant chacun une allure spécifique, propre à leur civilisation, offrant une diversité remarquable sur le terrain. Dans une version Deluxe vous pourrez obtenir des supports transparents afin que vos vaisseaux flottent au dessus des tuiles au lieu d’être posés dessus.

Je crois que cette lourde boîte est aujourd’hui la plus aboutie de toute ma ludothèque en terme de rangement par rapport au nombre d’éléments qui la composent.

On frôle la pièce de collection avec ce Nouvel Aube pour la Galaxie !

En Conclusion :

J’espère avant tout que ma description romancée du jeu n’aura pas été trop difficile à lire et suffisamment claire pour vous permettre d’en appréhender le contenu et le fonctionnement. Si non faites le moi savoir en commentaire et sur Facebook afin que j’en rédige une seconde plus descriptive.

Ce jeu est une expérience simplement inoubliable et épatante pour moi qui suis passionné par l’espace, la SF et qui adore le concept du 4X. Éclipse offre une prise en main facile, après un certain investissement de temps à l’apprentissage de ses règles, mais les sensations qui en découlent le méritent!

L’expérience, bien que tout à fait plaisante à 2 joueurs, prend une autre saveur à partir de 4 participants puisqu’elle permet alors l’intégration des ambassadeurs et du concept de trahison. J’aime particulièrement le fait que l’auteur ait introduit cette sorte de jeu dans le jeu avec la notion de diplomatie. Les alliances se feront autour de la table sur des promesses qui seront probablement rompues par l’appât du gain ou par inadvertance quelques tours plus tard. La montée en puissance est bel est bien présente et ressentie graduellement au cours d’une partie, qu’elle concerne votre armée ou vos moyens de production.

Un autre atout d’Éclipse réside dans la durée de ses parties : environ 25mn par joueur. Il n’est pas aussi chronophage que ce jeu auquel il est souvent comparé : Twilight Imperium. Dans un concept similaire, je lui préfère la nouvelle acquisition de Matagot qui présente une meilleure prise en main grâce à son matériel unique et adapté. Le jeu devenant rapidement très prenant, il vous demandera lors des premières parties un certain investissement en temps afin d’en tirer un maximum d’intensité. Attendez vous donc à quelques phases « d’Analysis Paralysis ».

En résumé, Éclipse, c’est mon 4X ! (ça rimait presque !) Je vous invite sincèrement à y poser les mains si vous aimez ce genre de jeu et ce thème, mais plus encore pour l’interaction qu’il propose ! Vous pourrez le retrouver sur la campagne de pré-commande de Matagot à partir du 3 novembre. Le prix devrait être un peu salé par rapport à celui d’un jeu classique (environ 149€ et livré vers mi-février selon l’éditeur), mais s’il y a bien un investissement à faire pour Noël, c’est celui là selon moi !

Retrouvez le sur la boutique Matagot