Délicieux Amis Atlantes bonjour ! Je ne puis vous le cacher plus longtemps cette information. Il y a quelques mois, une gigantesque vague s’est écrasée sur nos récifs, inondant partiellement quelques unes de nos belles régions. Nos plus éminents sages s’accordent tous aujourd’hui sur un point, une seconde vague encore plus redoutable approche !

Celle ci signera la fin de notre civilisation, aussi nous devons tout mettre en œuvre, en exploitant chaque homme et chaque femme, chaque ressource et chaque savoir nous permettant de nous enfuir avant l’inéluctable catastrophe!

Bienvenue dans Atlantis Rising, un jeu pour 1 à 7 joueurs imaginé par Galen Ciscell’s, localisé en France par Lucky Duck Game lors d’une campagne de précommande prévue pour le 3/11/2020.

Bien entendu, toute ressemblance avec des faits réels ou contemporains ne serait que purement fortuite …

Enfilez vos bouée et vos brassards gonflables, car la mer agitée risque de vous secouer !

La Mécanique :

Atlantis Rising se présente comme un jeu collaboratif de pose d’ouvrier avec une grande part de hasard qu’il vous faut apprendre à anticiper et « maîtriser » autant que faire se peut.

Le Champion peut réaliser l’action d’une tuile alors qu’elle vient d’être inondée !

Incarnant un meneur avec une compétence asymétrique, c’est grâce à la collaboration entre les joueurs et au travail commun et raisonné que votre avenir verra peut être son salut poindre à l’horizon !

Dans l’essence, ce jeu vous demande de collecter des ressources diverses afin de les transformer et / ou de les utiliser pour la confection des neuf éléments nécessaires au portail de trans-dimensionnel qui permettra à votre peuple de fuir l’inévitable apocalypse .

La roue des technologies et les nombreux éléments à construire pour activer le portail.

Chaque joueur place ses ouvriers et son chef sur les tuiles du plateau, représentant les 6 péninsules de l’île d’Atlantide, qui lui semblent les plus propices pour récolter les ressources ou les connaissances primordiales à la survie de tous. Vient ensuite une phase d’Infortune durant laquelle des portions de région vont être inondées, rendant alors les tuiles les plus au large indisponible. Si vous y aviez posé des ouvriers, dommage pour vous, ils doivent fuir et ne peuvent plus réaliser l’action initialement prévue.

Pour se faire, on tire plusieurs cartes de la pioche d’Infortune. Ces dernières peuvent révéler une mer calme, sorte de répit temporaire, comme des événements catastrophiques comme la perte de ressources ou l’indisponibilité de certains ouvriers.

Tout peut arriver en mer, elle est imprévisible et capricieuse!

Il va de soi que les tuiles les plus exposées au risque d’inondation sont les plus favorables en terme de potentiel.

Une fois ce moment difficile derrière vous, il vous reste à mener à bien vos différents projets.

Toute récolte de ressource se base sur un lancer de dé par ouvriers présents sur une tuile. Il faut atteindre la cible inscrite sur la tuile pour récolter la ressource avec succès. En cas d’échec, c’est une action tout simplement perdue.

Le savoir d’Atlantide, sous forme d’artefact ou de parchemin

Vous pouvez également sauver de précieux parchemins dans les bibliothèques Atlantes, connues pour renfermer des savoirs et connaissances avant-gardiste dans de nombreux domaines. Déclinées sous deux formes, les cartes bibliothèque peuvent être à usage unique, vous octroyant un bonus temporaire, ou à usage permanent, modifiant les règles du jeu pour VOTRE personnage uniquement. Limitées à 4 par joueurs, elles se révèlent très puissantes bien que souvent situationnelles ! Apprendre à les gérer est une véritable clé vers la victoire.

Dans les villes, vous avez une chance de recruter de nouveaux ouvriers pour augmenter votre nombre d’action. Plus la menace de la Vague se précise et gagne en intensité, plus il vous sera aisé de motiver les civiles à vous aider… mais ne sera-t-il pas déjà trop tard ?

Chaque tour, les eaux montent inexorablement, mais vous choisissez quelle zone inonder!

En effet à chaque fin de manche, la Colère des Dieux s’abat inexorablement sur vos côtes, vous forçant à immerger une ou plusieurs tuiles en fonction de la progression de la partie. Il coule de source que si le centre de l’île se retrouve sous les flots avant que vous n’ayez réussi à construire le portail, vous perdez la partie.

Les différents éléments nécessaires à la téléportation peuvent, une fois construits, vous apporter eux aussi un bonus unique, ou débloquer de nouvelles actions permanentes. Ils peuvent être construits dans n’importe quel ordre, aussi réfléchissez bien à la nécessité immédiate et future de chaque avantage.

Trouverez vous le salut dans ce nouveau monde ?

Atlantis Rising propose donc une mécanique de jeu très simple, où votre sens de la programmation d’actions va être mis à rude épreuve. Sans difficulté réelle, ce jeu impose de planifier et réadapter sa stratégie en permanence en fonction des disponibilités des zones des différentes péninsules.

Le sel de cette aventure collaborative provient de l’aléatoire, qu’il s’agisse des cartes Infortune aux effets tantôt anodins et tantôt dramatiques, comme au résultats de vos lancers de dés. Heureusement le jeu vous propose de le contrôler – en partie – grâce à l’essence mystique. Cette ressource « magique » peut s’obtenir au puit central de l’île et vous permet d’améliorer vos résultats de dés, de conserver plus de cartes Bibliothèque, de placer des barrières mystiques protégeant une zone de la prochaine inondation qui la frappera, ou encore d’immerger une tuile pour un coût faramineux. Ces essences sont précieuses car les obtenir demande d’occuper un de vos ouvrier par essence.

Les barrières mystiques sont vos meilleures alliées, mais tiendront elles assez longtemps ?

Ce jeu a typiquement le pouvoir de rebuter ceux d’entre vous pour lequel le hasard, même s’il peut être contrôlé, s’avère être une mécanique déplaisante. Un autre point à souligner, qui est ici clairement ressenti après plusieurs parties, la montée en puissance d’un leader Alpha. En théorie, ce genre de jeu appelle à la collaboration et à l’établissement d’un plan d’action par le dialogue, mais trop souvent un joueur prend la tête de ces décisions et impose à chacun le choix de leurs actions. Il appartient donc à chacun de poser au début de la partie les bases concernant la limite d’intrusion de chaque joueur dans les choix des autres.

Le Matériel et les Illustrations :

Du point de vue de la Direction Artistique, je dois reconnaître que le jeu est une réussite. Les illustrations de mon chouchou du crayon, Vincent Dutrait, rappellent celles de célèbres bande-dessinées, dans lesquelles l’artiste a su offrir au peuple atlante une identité faisant référence aux cultures de plusieurs civilisations, comme une tour de Babel flottante.

Les différents meneurs que vous pouvez incarner ont chacun leur propre pouvoir

Le Matériel proposé dans la boîte est également riche et varié. Les ressources personnalisées sont plaisantes à manipuler, notamment les lingots d’atlantium plus lourds et métalliques.

L’accent est mis sur la re-jouabilité en vous proposant bien plus de tuiles de construction que nécessaire pour une partie. Vous aurez alors le loisir de vous adapter à de nouvelles combinaisons de pouvoirs.

Des variantes pour les parties en solo ou à 2 et 3 joueurs rendent l’expérience différente et très intéressante.

En Conclusion :

Atlantis Rising est un très beau et très bon jeu de programmation d’action et de pose d’ouvrier. Il n’apporte hélas pas de solution flagrante aux côtés que je considère néfastes de ce type de jeu : une composante aléatoire qui parfois ne vous laisse aucune chance, ainsi que l’exaltation d’un joueur Alpha.

Aussi, de manière assez étrange, je lui trouve un attrait vraiment très intéressant en solo où le jeu se transforme en une sorte de casse-tête demandant anticipation et réactivité.

Sans composante narrative, le jeu est suffisamment thématique pour raconter une histoire à celui qui s’y essaye. En effet la redoutable montée des eaux est inévitable et entravera parfois vos plans comme un adversaire machiavélique l’aurait fait ! Le jeu est très rapide dans l’enchaînement des rounds grâce à un temps d’action conjoint à chaque participant.

Enfin ne vous laissez pas tromper par la relative « facilité » proposée par la partie d’introduction, car cette dernière est extrêmement clémente en comparaison des configurations de partie que vous pouvez créer lorsque vous aurez bien pris en main le jeu !

J’ai pris un grand plaisir à le découvrir et en aurais d’autant plus à y revenir ! J’espère qu’il en va de même pour vous à la lecture de cet article !

Attention aux secondes vagues ! protégez vous !

Retrouvez ce jeu sur le site de l’éditeur