Délicieux marins bonjour.

S’il est coutume pour un équipage de lutter contre la vermine à l’aide de chats, cette fois-ci c’est vous qui allez accoster sur l’île des chats pour en sauver le plus possible! En effet, le terrible pirate Vesh Darkhand est en route pour semer la désolation et le chaos en éliminant tous les chats qui y résident.

Face à la majesté de ses gracieux êtres et à leurs miaulements irrésistibles, vous et votre équipage vous sentez l’âme de héros et hébergez à bord le plus de chats possible!

Ce jeu de puzzle et de cartes imaginé par Frank West et localisé en France par mes délicieux Amis de chez LuckyDuck Games, m’a été gracieusement envoyé par ces derniers afin d’y jouer et de vous en faire une revue.

Sans plus hésiter découvrons les secrets que nous réserve cette île aux ronronnements incessants! 

La Mécanique :

L’Île des Chats vous propose deux concepts de jeu : Expert et Familial. Dans un souci de facilité et de compréhension, je commencerai par vous développer la variante experte.

L’installation du jeu pour 3 joueurs. Les chats sont prêts à être sauvés!

Les joueurs disposent de 5 tours pour sauver le plus de chats de l’île tout en les agençant au mieux sur leur navire. En effet, tous les chats aux 5 couleurs différentes sont représentés sous forme de polyominos plus ou moins biscornus alors que votre navire dispose d’un nombre de cases limitées pour les y installer.

De plus, votre navire, divisé en plusieurs quartiers, est infesté de rats! Lors du placement de vos chats, vous devez réfléchir au meilleur positionnement pour :

_ masquer les rats qui vous font perdre 1 point de victoire en fin de partie

_ occuper l’intégralité des quartiers sous peine de perdre 5 points par quartier incomplet

_ créer des familles de chats colorés les plus grandes possible (à partir de 3 chats de même couleur adjacents). Plus elle est nombreuse, plus vous gagnez de points.

Ici, une famille de 3 chats a été constituée, mais il reste 2 cases vides dans la salle à manger! Un ou deux petits trésors seront les bienvenue pour la compléter.

À bord de votre bateau, vous débutez chaque journée en pêchant 20 poissons,  représentant la monnaie du jeu. Grâce à eux, vous allez payer les cartes les plus intéressantes issues du draft entre tous les joueurs. 

les différents types de cartes.

Vous y trouverez des cartes Tradition, modifiant les conditions de score de son détenteur en fin de partie, ou de tous les joueurs dans le cas de Tradition publique. Des cartes Trésors, petits, communs ou rares, qui compléteront votre navire avec leurs formes spécifiques. Des cartes Action, sorte de pouvoirs éphémères très puissants et situationnels. Des cartes Oshax, une espèce rare de très grands matous qui se voient attribuer la couleur de votre choix lorsque vous les installez. Enfin, les cartes Sauvetage, indispensables pour aider les minous.

Le joueur garde les 5 cartes de gauche mais doit payer 12 poissons. Il ne lui en reste que 8 pour payer le sauvetage des chats grâce à ses paniers.

Elles sont primordiales à votre progression en jeu, car si vous appâtez les félins avec votre restant de poissons, vous devez posséder un panier par chat à rapatrier. Les cartes Sauvetage offrent des paniers neufs et abîmés (il vous en faut deux pour valoir un neuf), et un score d’initiative à ne pas négliger si vous ne voulez pas vous retrouver en dernier à sauver les chats restants. Heureusement les joueurs prennent leurs actions à tour de rôle.

Il faut payer 3 poissons pour sauver ce chat dans ce champ de l’île.

Pour la variante familiale, vous oubliez toutes les règles précédemment citées, et enchaînez des tours de jeu en plaçant un à un des chats sur votre navire, comme si vous jouiez à Tetris.

Si lors de la campagne Kickstarter il y a quelques années, ce jeu m’a paru trop cher et peu élaboré, je suis bien heureux aujourd’hui d’avoir eu l’opportunité de m’y essayer pleinement. Mes nombreuses parties m’ont permis de me forger une opinion bien plus reluisante. Le jeu recèle d’excellentes qualités demandant un esprit de planification, d’adaptation et de prise de risques. Les cartes offrent un réel enrichissement des parties en jouant sur de nombreux tableaux : les méthodes pour marquer des points sont un pari sur l’avenir, les cartes trésors sont une manne pour compléter les éventuels trous laissés sur le navire et sans les cartes Sauvetage vous ne pourrez gagner plus d’un chat par tour.

Le draft est une de mes mécaniques favorites en duel, même s’il perd un peu d’intérêt à 3 ou 4 joueurs. Chaque choix de carte vous offre la possibilité d’étoffer votre jeu ou de bloquer des cartes trop puissantes pour les autres joueurs. Vous devez garder à l’esprit le coût des cartes de votre sélection car si vous n’avez plus assez de poissons pour payer le sauvetage des chats dans la phase suivante, vous aurez plein de cartes en main mais un tour à vide!

Le Matériel et les Illustrations :

Beaucoup de matériel et des Meeples-Chats ADORABLES!

La qualité des polyominos est au rendez-vous, bien qu’un peu fins ils s’avèrent résistants au mélange et au tirage dans le sac. L’ensemble est stocké dans une grande boîte remplie de sacs plastiques, sans insert.

Les cartes manquent de lisibilité selon moi, la police choisie est inadaptée au thème félin, bien trop anguleuse. Peut-être est-ce pour rappeler les angles des polyominos? En tout cas je l’associe plus à de la science-fiction. De plus, lors des premières parties, les chats colorés décorant les cartes se sont avérés trompeurs pour certains joueurs qui les associaient systématiquement aux effets de la carte.

Une vraie vie de Pacha

Les chats sont quant à eux adorables dans leurs postures les plus lascives et fainéantes, pris en flagrant délit de toilette intime …

Le petit plus dans tout ça ? Le couvercle de la boîte a été renforcé de sorte que votre compagnon félin puisse y prendre ses aises, puisqu’il est de coutume pour ces animaux de se coucher dans les couvercles de jeux.

En Conclusion :

L’Île des Chats m’a agréablement surpris de part sa richesse et sa complexité. Je ne trouve aucun intérêt au mode “Familial” si ce n’est de jouer avec les plus jeunes enfants. La variante “Experte” quant à elle apporte une sacrée profondeur au jeu. Le draft est bien pensé, la bonne gestion de son économie est primordiale, l’organisation de son bateau est importante … En y réfléchissant bien, il y a tout ce que j’aime de logique et ce petit plus qui titille mon côté TOC pour l’organisation des quartiers du navire.

Il me semble définitivement acquis aujourd’hui que les jeux de puzzles, de logiques et de gestion d’espace que LuckyDuck Games localise en France sont clairement ma tasse de thé!

Je vous invite grandement à vous y essayer et pourquoi pas à l’acquérir pour les fêtes de Noël ! Il fera un excellent cadeau pour vous, votre chat et vos neurones qui ne cesseront de vous remercier de les faire fonctionner à plein régime.

Encore merci à l’éditeur pour sa confiance qui, à ma plus grande chance, se traduit presque à coup sûr par un grand plaisir ludique!

Retrouvez ce jeu sur Philibert.